Ajouter un commentaire

Impôt successoral: le Jubilé doit attendre

Genève, 15 juin 2015 – ChristNet, laboratoire d’idées, regrette le refus de l’impôt national sur les successions par le peuple suisse. Il se félicite, cependant, du débat engagé par l’argumentation biblique de ChristNet. Il invite, dès lors, les adversaires de l’initiative à réfléchir ensemble à une application politique contemporaine du Jubilé biblique.

L’initiative en faveur d’un impôt successoral national a été refusée par 71 pourcents des électeurs et par tous les cantons. Face à une campagne d’envergure, les arguments des défenseurs (dont ChristNet) d’une fiscalité plus juste sur les héritages non-mérités, n’ont pas trouvé audience. Ainsi, les 2% les plus riches des Suisses ont réussi, avec des moyens financiers considérables, à conférer aux autres 98% l’impression que ce serait à eux de payer la facture d’un impôt national sur les successions. Conclusion: la peur de manquer est contagieuse. L’Etat en général et de nouvelles formes d’impôts en particulier sont les boucs émissaires d’une idéologie centré sur l’affirmation de ses propres intérêts. ChristNet remercie tous ceux et toutes celles qui sont allés à contre-courant en s’engageant en faveur de l’impôt successoral. En particulier, nous saluons l’engagement de plusieurs entrepreneurs (Markus Wenger, Paul Oertli etc.) et concitoyens fortunés (Hansjörg Wyss, les frères Meili etc.).

La Bible et la politique

Avec son argumentation centrée sur la Bible, ChristNet a engagé le débat: Est-il pertinent de faire de la politique à partir de la Bible? Le Jubilé (Lév. 25.8–31), peut-il servir de justification pour un impôt successoral? ChristNet se félicite des discussions que cela a suscité, en particulier sur Canal Alpha, dans le magazine alémanique «Idea Spektrum» et le portail «Livenet». Il est convaincu que de nombreuses injonctions bibliques sont adressées non seulement aux individus, mais à la collectivité telle que la Confédération dont la Constitution stipule par ailleurs «que la force de la communauté se mesure au bien-être du plus faible de ses membres». En même temps, ce laboratoire d’idées se montre conscient que traduire les préceptes bibliques dans un contexte contemporain requiert la réflexion, la persévérance et la prudence.

Libérer les esclaves

ChristNet continue donc de croire que l’idée du jubilé constitue un message à apporter dans notre temps actuel. Dans ce contexte, nous nous félicitons du mouvement naissant en Allemagne qui, à partir du Jubilé, s’engage en faveur du désendettement des pays les plus pauvres. Quelles autres interprétations au Jubilé? Qui sont les esclaves à libérer aujourd’hui? Qui a besoin d’une remise des dettes? Quand instaurerons-nous ce Jubilé qui permette à des personnes à se relever et à se libérer de leurs dettes? Nous invitons tous les chrétiens et toutes les personnes de bonne volonté à nous partager leurs idées de quand et comment le Jubilé pourrait être mis en œuvre. Au plus grand bien de nous tous et à la gloire de Dieu.

Authors: 

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.