Ajouter un commentaire

ChristNet ? Participation à la manifestation anti-G8 à Genève

GENÈVE, 13 juin 2003 ? « L?Eternel bénira son peuple en lui donnant la paix. » Cette parole du jour tirée du Psaume 29 est devenue réalité pour un groupe d?une vingtaine de chrétien-ne-s et de non-chrétien-ne-s proches de ChristNet, qui ont participé à la grande manifestation anti-G8 du 1er juin.

Trois groupes ont pris part à cet événement de manière différente : le groupe « manifestation » s?est exprimé de manière créative pendant le grand cortège ; 8 « Picsous » tenaient en laisse un personnage représentant l?asservissement de la population mondiale (cf. photo). Ils portaient des slogans comme « Il n?y a pas que l?argent, il y a aussi le fric ? Halte au dieu argent ! » ou sur un ton plus sarcastique « Domine ton prochain comme toi-même ». Ceci dans le but de dénoncer le système économique représenté par le sommet du G8 où une minorité de pays riches décide du sort de la majorité des pays pauvres.

D?autre part, ce groupe a distribué un papillon qui comportait nos revendications ainsi qu?un appel à être pacifique pendant la manifestation (cf. fichier joint). Une fois arrivé à la douane de Vallard, ce groupe s?est engagé dans le service d?organisation pour protéger ? avec succès ? les bâtiments de la douane contre d?éventuelles casses.

Le groupe « peacekeeping » ? une dizaine de personnes ? participait au cortège tout en veillant à un déroulement pacifique de la manifestation. Un groupe d?environ 100 anarchistes qui s?en prenaient à des immeubles et des stations essence a été assez vite repéré. A plusieurs reprises, nous avons pu contribuer à l?apaisement des tensions et à la réduction de la dynamique de violence par des interpellations, des discussions et, si nécessaire, l?interposition. Le service d?organisation de la manifestation ainsi que la discrétion remarquable de la police ont joué un rôle décisif.

Le plus grand défi des « peacekeepers » s?est présenté après la manifestation : au centre ville s?affrontaient des manifestants et la police. Nous avons décidé de nous interposer entre les deux fronts, d?engager le dialogue avec les manifestants et de chercher à faire baisser la tension. Ainsi, la confrontation a pu être évitée à deux reprises. Finalement, le service d?ordre a abandonné et notre groupe, malheureusement trop petit pour tenir bon, est aussi parti.

Le troisième groupe s?est formé spontanément pendant la journée dans notre permanence (un appartement) et priait pour nous et pour toute la manifestation, ce qui a constitué un soutien important.

Malgré les violences perpétrées à Lausanne et à Genève les jours suivants, la grande manifestation a eu un écho médiatique positif. Comme d?autres manifestations alter-mondialistes, elle a le mérite d?avoir fait du G8 un sujet de discussion publique. La population du bassin lémanique a été sensibilisée à la critique d?une mondialisation néolibérale, ce qui fait de cette manifestation un plein succès.

Pour le groupe constitué autour de ChristNet, le bilan est positif : le groupe « manifestation » a vécu une très belle journée, s?est réjoui du déroulement paisible du cortège et a apprécié les discussions avec d?autres militant-e-s. Chacun-e a été motivé par la possibilité de s?engager ensemble pour une idée commune et plusieurs ont exprimé le désir de participer de la même manière à une autre occasion.

Le groupe « peacekeeping » a pu faire de précieuses expériences de non-violence, mais aussi en sentir les limites. Nous avons été impressionné-e-s de constater qu?un petit nombre d?activistes suffit pour détendre des situations tendues, pour autant qu?ils soient déterminés et soutenus par la prière, la force physique n?étant pas primordiale.

Nous sommes encouragé-e-s par le fait que notre espoir et nos propositions pour éviter la violence ont été pris au sérieux par les organisateurs, les manifestants et certains médias. Une manière concrète d?être sel et lumière.

Authors: 

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.