11.11.17 - Forum: aimer le monde en vérité

Bâle/Genève, 13.11.2017 – Que signifie vivre en tant que chrétiens dans un monde «post- et alter-factuel » en s’engageant pour la vérité? C’est cette question qu’une vingtaine de participants ont abordé, samedi dernier, lors du ForumChristNet « Que de l’intox !? ». Cette thématique brûlante d’actualité a été développée lors d’exposés sur les médias et la politique, débattue dans des ateliers participatifs et approfondie lors d’une table ronde et d’un débat public avec une conseillère nationale, un ancien conseiller national, un journaliste et un théologien. L’événement était organisé par ChristNet, laboratoire d’idées qui s’engage pour le renouveau de l’amour du prochain en politique et dans la société.

Abattre les murs

Il est important de fonder notre identité en Christ. C’est ce qui nous libérera afin de nous engager ensemble en faveur de la vérité, liée à la personne de Jésus. Nous cesserons alors de nous réfugier derrière nos murs aux multiples noms : gauche ou droite, protestant ou évangélique, charismatique ou anti-charismatique. Voici une des déclarations principales de Michal Gonin, éthicien, qui enseigne la théologie à St-Légier (VD) et qui fait la promotion de l’entrepreneuriat social dans l’économie.

Le neuvième commandement caduc ?

Si nous ne cherchons les problèmes que chez Trump ou chez « les Russes » et ne remettons pas en cause nos certitudes, alors nous sommes parties prenantes du système des « fake news », de l’intox, dixit Markus Meury, sociologue habitant Lausanne. Il a rappelé que 81% des évangéliques américains ont voté pour Trump, bien que, selon plusieurs analyses, ses déclarations soient beaucoup moins véridiques que celles de tous les précédents candidats aux présidentielles. Meury encourage, dans le sillage de l’apôtre Paul, à « tout éprouver », à établir les sources de façon sérieuse, à rendre – et à demander – des comptes. Et de conclure : « Dieu a-t-il dit que le neuvième commandement – ‘Tu ne porteras pas de faux témoignage’ – est devenu caduc ou moins important ? »

Les chrétiens : des spécialistes de la vérité ?

Si les faits n’étaient qu’une opinion, ce serait problématique, car le plus grand mégaphone, la meilleure plate-forme des médias sociaux ou le fanclub le plus bruyant déciderait alors de ce qu’est vrai ou faux. Quant au mensonge, il est corrosif, tandis que la vérité implique la fiabilité et l’authenticité.

Meury propose aux groupements et communautés des approches concrètes : fonder une commission de « fact checking » (vérification des faits), une sorte de comité pour la vérité. Ou encore promouvoir l’indépendance des médias et la confiance dans les sciences. Il s’agit, sans pression ou quête du pouvoir, de désamorcer cette peur du monde qui forme le terreau des théories de complot.

« Nous chrétiens réaffirmons notre position de ‘spécialistes de la vérité’. Apprenons à aimer le monde véritablement, à quitter notre bulle, à écouter ceux qui pensent différemment. Laissons-nous déranger dans notre manière de voir le monde et dérangeons aussi les autres », dit Samuel Ninck-Lehmann, coordinateur de ChristNet.

Comment financer la vérité ?

Lors de la table ronde et de la discussion publique réunissant des représentants de la théologie, du journalisme et de la politique, Jean-Pierre Graber, ancien conseiller national UDC, a encouragé, sur la base d’exemples concret, à exercer des mandats politiques de façon courageuse et énergique. Marianne Streiff-Feller, conseillère nationale PEV, a confirmé que la recherche du consensus n’est pas toujours au cœur de son travail. Selon elle, l’art politique consiste aussi à convaincre les autres de ses propres opinions. Mais il est important de cultiver ses relations avec les collègues et de surmonter ainsi les divisions partisanes. Florian Wüthrich, journaliste et directeur de « Livenet », a souligné à quel point il est difficile de faire payer, et donc de promouvoir, un journalisme de qualité sur une plateforme en ligne comme la sienne.

Quatre thèses et un engagement volontaire

ChristNet voit son mandat principal dans la promotion de l’amour du prochain. Non, l’amour ne rend pas aveugle, tel a été le ténor. A la fin du Forum, les organisateurs proposent donc quatre thèses auxquelles les visiteurs ont répondu par un engagement personnel : « J’aimerais être en dialogue avec les chrétiens de toutes les couleurs », écrit quelqu’un. Un participant aimerait interpeller les médias par des courriers de lecteur. Une autre veut bien écouter les théoriciens du complot, même si cela devait s’avérer difficile. Enfin, un visiteur soutiendra Livenet par un don....

Dorothea Gebauer/snl

Contact médias, infos

Ajouter un commentaire

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.