Forum: Une barque pleine (d’espérance)? Les réfugiés, la Suisse et les chrétiens

Migration: les chrétiens étonnamment unis

Berne, 14.9.15 – Samedi dernier, environ 50 personnes ont participé à Berne au ForumChristNet «Une barque pleine… d’espérance? Les réfugiés, la Suisse et les chrétiens». Une conseillère nationale évangélique, un conseiller national UDC et un réfugié syrien y ont débattu de la crise migratoire actuelle. La question de savoir s’il ne faut accueillir que des réfugiés chrétiens ou pas, était controversée. Par contre, les politiciens étaient d’accord que l’aide humanitaire devait être augmentée au Proche Orient et que la bureaucratie pour les réfugiés devait être diminuée.

En introduction, Daniel Frei, pasteur à l’aumônerie internationale de Bâle, a démontré que l’hospitalité pour les étrangers fait l’objet d’appels répétés dans l’Ancien Testament. En effet, même Jésus ferait en permanence l’expérience d’être apatride sur Terre. Par ailleurs, M. Frei rappelait l’histoire migratoire relaté dans le livre de Ruth qui présenterait un «programme d’intégration» succinct qui préserverait les us et coutumes locaux.

Menacé physiquement…

Ces propos ont introduit la table ronde avec, entre autres, un réfugié syrien, Feras Shamas. Cet enseignant de sport est arrivé en Suisse il y a un an après la dégradation dramatique de la situation dans sa ville d’Alep. M. Shamas est chrétien protestant et a exprimé une grande volonté de s’intégrer, lorsqu’il a affirmé: «Je veux servir la Suisse.»

Erich von Siebenthal, conseiller national UDC, considère M. Shamas comme l’un de ces réfugiés chrétiens auxquels il aimerait réserver un accueil préférentiel, à l’instar du postulat qu’il a adressé au Conseil fédéral. «Les chrétiens s’intègrent plus facilement. C’est un fait,» explique M. von Siebenthal. Selon lui, au Moyen-Orient, l’accès des chrétiens aux camps de réfugiés serait plus difficile que pour les musulmans. Cette demande séduit une certaine partie des chrétiens évangéliques.

Maja Ingold, Conseillère nationale évangélique (PEV), forte de son expérience d’un voyage au Liban (rapport de voyage), réagit en affirmant que, souvent, les chrétiens n’iraient pas dans les camps, parce qu’ils sont mieux lotis matériellement et auraient plus de soutiens grâce à leurs contacts avec des Eglises au Liban et en Europe. Mme Ingold rejette l’idée de traiter les demandes de façons inégale: «Devant la loi, tous doivent être égaux, sans discrimination de genre, de race ou de religion. Si quelqu’un vient en Europe parce qu’il est menacé physiquement, il faut que nous l’accueillions chez nous.»

Plus d’aide humanitaire

Sur un point, Mme Ingold et M. von Siebenthal étaient d’accord: il faut augmenter l’aide humanitaire dans les camps de réfugiés du Proche-Orient. Si ce dernier veut y arriver en puisant dans les budgets d’autres programmes de développement, la politicienne PEV affirme que, aujourd’hui, il ne faut pas faire des économies là où les causes de la guerre sont traitées à la racine, comme par exemple dans les projets d’éducation. Suite à une question du public pour savoir comment l’UDC entend lutter contre les origines des flux migratoires, M. von Siebenthal reste évasif.

«Prier+Voter» pendant 40 jours, plus une brochure

ChristNet a présenté une prière de 40 jours «Prier+Voter» en vue des élections nationales. Depuis le 9 septembre et jusqu’au 18 octobre, six feuilles hebdomadaires proposeront des prières autour de thèmes tels que l’asile, la migration économique, les réfugiés en Suisse, les différences culturelles et religieuses etc. Ceci dans le but d’aider les chrétiens à prier pour la Suisse, sa politique migratoire et de se préparer aux élections.

Enfin, ChristNet a annoncé le projet de publier une brochure qui réunira des témoignages de personnes et Eglises évangéliques qui s’engagent en faveur de personnes issues de la migration.

Images

Table ronde (dgàd): Remo Wiegand (modération, ChristNet), Feras Shamas (réfugié, Syrie), Erich von Siebenthal (conseiller national, UDC), Maja Ingold (conseillère nationale, PEV)

Erich von Siebenthal (conseiller national, UDC), Maja Ingold (conseillère nationale, PEV)

Authors: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.