La Suisse, notre pays… et ses finances

Prière sur la Place fédérale à Berne

Samedi 20 mars 2010, 15h00 – 17h00

Nous reconnaissons nos fautes
et nous demandons pardon.
Nous rendons gloire à Dieu.
Par où nous guideras-tu, Seigneur ?

Le secret bancaire

Actuellement, le « secret bancaire » fait beaucoup de vagues. Tous ces débats et ces tentatives pour trouver une issue, c’est impressionnant ! Et pourtant, il leur manque, à tous, l’élan d’une véritable repentance, c’est-à-dire d’avouer ce que nous avons fait de mal en Suisse, demander pardon et entamer un processus de réorientation.

1984 : un vote au conséquences persistantes

En 1984, le peuple suisse a rejeté une initiative populaire qui voulait assouplir le secret bancaire en cas de délits fiscaux. Nous ne savions pas, à l’époque, qu’il s’agit là, entre autres, de la distinction entre soustraction fiscale et fraude fiscale. Par notre vote, nous avons donc justifié le comportement des banques qui consiste à attirer de l’argent du monde entier même s’il est soustrait de manière illégitime aux autorités fiscales des pays d’origine. Le peuple a donc légitimé beaucoup de banques qui s’activent dans les zones grises et noires du droit.

C’est pour cela, nous proposons un rassemblement de prière sur la Place fédérale, afin de traiter de cette culpabilité dont nous nous sommes couverts en 1984, et à d’autres occasions, et qui est en lien avec les finances de notre pays.

Un lieu symbolique

La Place fédérale à Berne est particulièrement apte pour cette réunion. C’est ici qu’est situé le siège de la politique fédérale, certes, mais c’est ici aussi que le milieu bancaire de notre pays se manifeste d’une manière particulière : les sièges de l’UBS, du CS, de la Banque cantonale de Berne, de Valiant (grande banque régionale) et de la Banque nationale y sont réunis.

Contact

Samuel Ninck-Lehmann, 022 731 71 83, samuel.ninck@christnet.ch

Authors: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.