NEM : Jésus met la réalité du miséreux au centre

,
~ < 1 min

Il dit alors à l?homme qui avait la main paralysée :

– Lève-toi et tiens-toi là, devant tout le monde.

L?homme se leva et se tint là.

Luc 6, 8

Il est une langue d?Europe Centrale dans laquelle « NEM » veut dire « NON ». Tout simplement « NON ». Impossible si l?on y pense de ne pas associer alors la mesure appliquée aux demandeurs d?asile refusés dans notre pays à la plus élémentaire – mais aussi à la plus terrible – des négations. Celle de la réalité. La réalité du monde d?abord, avec ses souffrances, ses violences et ses exils. La réalité de la détresse d?hommes et de femmes ensuite, touchés par ces fléaux, et venus chercher quelque chance d?un avenir ici. Celle, enfin, de leur présence parmi nous, qui ne dépend pas de notre capacité à l?ignorer.

A l?opposé de ce refus aveugle, il est un homme qui a su prendre en compte l?entier de la réalité des personnes dont il a croisé le chemin, le Christ. De lui, apprenons à défendre et à rétablir la dignité de tout être humain, sans considération de qualités. De lui, entendons l?appel à prendre en charge la pleine réalité du monde, aussi complexe et fuyante soit-elle. Et aujourd?hui, quand il se trouve parmi nous des personnes privées de la plus rudimentaire assistance, comprenons notre responsabilité à faire le nécessaire pour que cette réalité soit assumée par les autorités de notre pays.


Photo by Kyle Glenn on Unsplash

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.