Justice sociale : principe biblique ?

Il suffit d?ouvrir le journal ou d?allumer un poste de radio pour être informé des nombreuses injustices dont sont victimes les Hommes à travers le monde. On déplore, en particulier, le fossé qui ne finit pas de se creuser entre le Nord et le Sud, les nouvelles formes d?esclavage moderne [1] ou encore les violations récurrentes des Droits de l?Homme dans de nombreux Etats. Et bien sûr, tous ces exemples ne représentent que la pointe de l?iceberg.

  Depuis la nuit des temps, l?injustice - causée par l?esclavage et tous types d?oppressions  - a asservi et exploité notre monde. La Bible ne manque pas de nous parle de ces injustices. La source de cette iniquité n?est cependant pas à rechercher en Dieu mais en l?Homme, en son égoïsme et en son indifférence vis à vis d?autrui. Le développement d?un système de valeurs hiérarchisé - les forts oppriment les faibles et leur imposent leurs valeurs - découle directement de ces injustices à répétition.

  La Bible nous raconte ainsi l?asservissement de son peuple par les Egyptiens, l?injustice de cet esclavage?. Notons pourtant que Dieu s?est révélé de manière frappante dans cette partie du monde. Et le livre de l?Exode nous conte la libération de ce peuple: « Je suis le Seigneur ton Dieu, c?est moi qui t?ai fait sortir d?Egypte ou tu étais esclave ». (Exode 20.2) Et c?est dansce présent contexte que les fondements mêmes de la Loi mosaïque sont posés. Leurs objectifs étant de combattre l?injustice. En plus des dispositions morales protectrices des défavorisés, cette loi introduit le concept de « Jubilé ».[2] Cette institution avait pour but, tous les cinquante ans, d?effacer l?ardoise des pauvres. Ainsi, les terres étaient redistribuées et les esclaves libérés. Cette loi ne fut malheureusement que rarement observée, et ce malgré les avertissements de nombreux prophètes.[3]

Par ailleurs, les écrits prophétiques de l?Ancien Testament ne sont pas les seuls à aborder les relations entre les riches et les pauvres. Les Proverbes et les Psaumes traitent également de cette problématique. De même, bien sûr, que le  Nouveau Testament. Jésus consacra une partie importante de sa vie aux pauvres. S?intéressant aussi bien aux gens de basse condition, qu?aux malades physiques et psychiques. N?oublions pas qu?à cette époque, l?absence de structures sociales privait automatiquement nombres malades des ressources de base.

  Les Béatitudes ainsi que les livres de Matthieu et de Luc [4] introduisent un système de valeurs totalement nouveau : les faibles ont désormais accès à la dignité, à l?espérance et à la liberté. Dans l?Evangile de Luc, Jésus s?adresse avec sévérité aux puissants : « Mais malheur à vous qui êtes riches, car vous avez déjà eu votre bonheur. » (ch. 6, v. 24)  Des paroles plus dures encore parsèment l?épître de Jacques: « Et maintenant écoutez-moi, vous les riches ! Pleurez et gémissez à cause des malheurs qui vont venir sur vous ! Vos richesses sont pourries [?] Vous n?avez pas payé le salaire des ouvriers qui travaillent dans vos champs. Ecoutez leurs plaintes ! Les cris de ceux qui rentrent vos richesses sont parvenus jusqu?aux oreilles de Dieu le Seigneur de l?Univers? » (chap. 5, v. 1 à 6) 

  La justice représente ainsi un aspect fondamental du Royaume de Dieu. Et chaque fois que nous prions « que ton règne vienne , nous demandons à Dieu plus de justice. Or,Le Royaume de Dieu n?adviendra pas seulement à la fin des temps. Nous sommes appelés à le vivre dès maintenant. Le système dégradant d?oppression des faibles par les forts ne durera pas éternellement. Justice sera faite !

 Mais une conclusion trop hâtive ne devrait pas nous faire imaginer que notre monde sera sauvé en expropriant les riches et en détrônant les puissants de leur pouvoir. La question est plus complexe et Jésus nous avertit de ne pas poser de conclusions trop rapides, voire simplistes.

  Le Seigneur nous recommande vivement de développer une pensée critique. Envers le monde mais également nous-mêmes. N?imaginons pas que les faibles et les opprimés soient par nature meilleurs que les autres. Le Mal ne se limite pas à une couche sociale.

·         Jésus nous exhorte à aimer et à prier pour nos ennemis. Il est ainsi fondamental de différencier les injustices sociales - hautement condamnables - des hommes eux-mêmes que nous ne devons jamais condamner,et ce même s?ils sont à l?origine de ces injustices. En outrepassant cette distinction, nous risquerions de nous apparenter aux Croisés, justifiés par la Loi du Talion et luttant pour elle.

·         La repentance  n?est pas un acte unilatéral.Il arrive, en effet, que les opprimés d?hier deviennent à leur tour oppresseurs, une fois accédés au pouvoir. Si  l?on tient réellement à amener des changements durables, il est fondamental de se laisser transformer en profondeur et en permanence par Dieu.

  Et maintenant ?

Que pouvons-nous faire dans le cadre de ChristNet pour participer plus concrètement à cette recherche de justice sociale dans le monde ? Quelques pistes :

·         Prière - Que ton règne vienne !Dieu peut l?impossible !

·         Intercession pour les opprimés ainsi que pour leurs oppresseurs

·         Favoriser une pensée critique et autocritique

·         Remettre en question notre style de vie occidental, notre consumérisme à tout crin.

·         Soutenir financièrement et moralement des associations engagées en faveur de la justice sociale.

·         Nouer des liens avec des associations - et groupes - déjà existants.

·         Sensibilisation les chrétiens et le grand   public à ces problèmes.

·         Engagement politique direct.

[1] Par exemple, le travail des enfants, le trafic humain et les salaires misérables attribués par les entreprises dans certains pays du Tiers Monde.

[2] Cf Lévitique 25ss

[3] L?Ancien Testament nous le rapporte, par exemple, dans les livres d?Esaïe au verset 58 et d?Amos (2,3,5,6,8).

[4] Matthieu 5.3-12 et Luc 6.20-23

[5] Passages bibliques : La Bible en français courant

Authors: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.